Enfin un budget et un itinéraire

22 mai 2008

La partie probablement la plus ingrate de l’organisation d’une expédition de ce genre est sans doute l’établissement du budget et de l’itinéraire. En plus de vouloir boucler le projet à un coût abordable (!) il faut s’assurer que le transport sera le plus agréable possible (et ludique).

Après plusieurs appels et visites de site web, j’ai sans doute un début de solution d’tinéraire avec en prime un semblant de budget. Allons-y.

Voyons tout d’abord la seule alternative pour le transport du matériel: deux personnes parcoureraient les 2 000 km de Montréal à la base d’Air Saguenay au Lac Pau à Caniapiscau avec les 1 000 lbs de matériel (700 lbs de matériel et 300 lbs de canots i.e. 3 canots imbriqués l’un dans l’autre). De là ils voleraient en twin Otter du Lac Pau au Lac Minto, un trajet d’approx. 400 km. Coût: $1 000 d’essence aller-retour et plus de $2 000 pour le vol. Durée du trajet en camionnette: 44 heures aller-retour.
Agrandir le plan

Ensuite les 4 autres membres de l’équipe auraient à parcourir en avion (Air Inuit ou First Air), avec seulement leur matériel de survie (tentes, sacs de couchage, un peu de bouffe…), la distance entre Montréal et Tasiujaq (en passant par Québec, Schefferville et Kujjuuaq). L’autre alternative serait de faire Montréal-La Grande- Kuujjuaraapik-Umiujaq à partir d’où les 4 canoteurs volerait par Beaver, avec seulement leur matétiel léger, jusqu’au point de rencontre au Lac Minto. Le lac Minto est situé à mi-chemin entre Umiujaq et Tasiujaq. De Tasiujaq à l’embouchure du Lac Minto la distance est de 260 km en ligne droite alors qu’à partir d’Umiujaq on parle de 180km. Il rejoindrait les autres membres de l’expédition qui auraient préalablement installé le camp en bordure du lac. Il est très important que les 2 équipes soient relativement autonomes si jamais le mauvais temps nous empêchait de se rencontrer pendant plusieurs jours (à destination ou en transit).

Il faut voir avec l’horaire d’Air Inuit (et de First Air) la combinaison la plus pratique et je vous dis que leur grille d’horaire en pdf est loin d’être facile à consulter. En plus elle risque de changer d’ici 2009. Il va falloir confirmer par GPS la position à l’autre équipe pour faciliter la rencontre (le lac Minto mesure 80 km de long).

Pour le retour, les 2 camionneurs reviendront de Tasiujaq au Lac Pau (450 km) avec Air Saguenay avec TOUT le matériel (donc on économise le bateau du retour) et ils se tapent la petite balade de 22 heures en pick-up. Les 4 autres chanceux reviennent avec Air Inuit en passant par Kuujjuaq, Katmandou et Ouagadougou. Le grand total pour 6 pour le transport est de $12 000, soit $2 000 par personne.

Les autres dépenses, comme la nourriture, se monte par expérience environ à $1 000 pour les 21 jours soit $8 par personne par jour. Il faut ajouter l’équipement loué, les dépenses en transit et les dépenses personnelles en équipement qui se montent au total à environ $1 000 par personne. On parle donc d’un budget de $3 000 par personne pour ces 3 semaines sur la rivière aux feuilles.

Donc voici un résumé de mon budget à date (cliquez sur ce lien)

Si vous remarquez un oubli ou encore une erreur flagrante, SVP avisez moi. Je continue aussi ma recherche pour les transporteurs aériens.

Pour ce qui est d’en faire une levée de fonds nous sommes encore en réflexion. Nous pourrions obtenir un rabais d’Air Inuit et un peu d’Air Saguenay. Nous pourrions aussi obtenir une commandite pour la nourriture et sans doute une commandite (prêt) d’équipement d’un magasin ou d’un manufacturier. Mathieu est d’accord pour participer à la rédaction du blog. Il me l’a offert après la rencontre du 3 mai. Il reste à savoir si le coût en vaut la chandelle (capteur solaire, téléphone satellitaire, les entrevues…).

Pour sa part la prochaine réunion servira à établir l’itinéraire de rivière et cette tâche incombera à Étienne, notre logisticien en chef.

En attendant Asta Luego…

Mathieu mai 26, 2008 à 09:19

Salut
Je me disais, à la suite de notre dernière réunion, qu’il était un peu irréaliste de penser faire route tout le monde ensemble dans un camion. La solution combinée avion-pick up me semble intéressante. Beau blog mon Benoit. Tu es aussi à l’aise sur le web qu’en 4-roues dans ta zec.
MRS

Laisser un commentaire

 

Previous post:

Next post: