Êtes-vous complètement « TOCÉ » ?

2 novembre 2009

Pendant un repas avec des amis médecins nous avons discuté avec passion des TOC (troubles obsessionnels compulsifs) et comment cette maladie est beaucoup plus répandu qu’on ne le pense dans la population en général.

Par définition les TOC sont des troubles anxieux générés par des pensées intrusives et répétitives.  Ces pensées obsessives génèrent des angoisses qui sont compensées par  des gestes compulsifs, souvent irrationnels mais nécessaires pour diminuer l’anxiété.  Selon le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, la bible des troubles psychiatriques, il se traduit chez le sujet par une angoisse exagérée face à une situation, engendrant l’apparition d’obsessions pendant au moins une heure par jour et entraînant le besoins de pratiquer des rituels i.e. des compulsions.

Une obsession est une pensée persistante et intrusive qui envahit le sujet et crée une angoisse croissante. Cette pensée oblitère toutes autres pensées rationnelles et se répète inlassablement.

Il semblerait qu’il y ai une influence héréditaire et se retrouverait chez 2 à 3% de la population.  Si votre mère ou votre père souffrait de TOC, vous avez probablement une propension plus élevé que le reste de la population d’en souffrir aussi.   À un niveau sévère, plusieurs TOC sont causés par des phobies, des peurs comme la peur du feu, d’être souillé, de faire du mal…et compensés par des gestes rituels et souvent irrationnels comme le lavage des mains à répétition, la vérification répétitive des ronds de la cuisinière électrique…  La personne sait très bien que ses gestes sont irrationnels mais ils sont essentiels pour faire chuter son anxiété.

On observe beaucoup de ses comportements chez les gens méticuleux, perfectionnistes, qui embrassent une cause et qui deviennent obnubilés par une chose ou une personne.  Le fait de se concentrer à cette tâche, comme par exemple trier ou collectionner une chose irrationnelle, les détendent et font baisser leur anxiété.

Je suis assez familier avec ce trouble anxieux du fait que ma fille autiste vit avec plusieurs troubles obsessionnelles-compulsifs.  Les autistes sont des gens extrêmement anxieux et obsessifs.  Que ce soit des autistes de haut niveau (du type Asperger) que ceux plus lourd, comme ma petite Gabrielle

Les TOC de ma fille

Très jeune elle compensait ses crises d’angoisses en se promenant longuement avec des blocs de congélation, style Ice Pak, prises directement du congélateur.  Par la suite, c’était les linges mouillés, les clefs, les chaînettes ou les sacs de plastiques remplis d’objets glanés ici et là qu’elle faisait virevolter devant son visage. L’autostimulation avec un objet est un geste fréquent chez les autistes, généralement toléré par les intervenantes spécialisées mais difficilement accepté par la société en général.

Pendant les journées de congé d’école où elle est sans horaire planifié, ses obsessions réapparaissent et elle compense en vidant tous ses livres, ses tiroirs de vêtements ou ses DVD, un a un, dans un rituel calculé.

Les TOC légers communs dans la population

Voici une liste de TOC que l’on retrouve souvent chez les gens dits normaux.  Prenons l’action de ronger ses ongles, ou des parties de ses doigts;  lors de l’apparition de pensées anxieuses, machinalement ce geste répétitif et irrationnel vient compensé ce trop plein de stress. Sans pour autant souffrir de TOC, vous avez probablement une personnalité avec des traits obsessifs compulsifs, ne vous empêchant pas de fonctionner dans la société.

Les gens qui marchent et évitent les lignes de trottoir.

Les vérification à répétition des serrures, robinets, ronds de poêle par peur maladive des incendies ou des cambrioleurs.

Le besoin irrationnel de compter les objets, le nombre de voitures qui passent devant votre porte…

Les superstitions les plus débiles très présentes chez les sportifs ou gambleurs (vêtement, bijou, barbe…)

Les gens qui se lavent les mains ou les dents de façon répétitives et inconsidérés.

Les maniaques de l’ordre qui panique dès que l’alignement ou qu’un objet est déplacé.

L’auto suggestion

La plupart des gens souffrant de ce problème en sont conscient.  Souvent même ils arrivent à contrôler leur obsession avec beaucoup d’effort, d’auto-suggestion ou avec l’aide de thérapeute.  En fait la religion et la prière est une forme d’auto suggestion, où par l’entremise d’un être supérieur la personne réussie à créer une forme de conditionnement souvent bénéfique pour diminuer les peurs, source de l’anxiété.

Obsédé par le temps

Dans le cadre de conférences organisées pour les parents d’enfants autistes, nous avons invité à quelques reprises un conférencier autiste de haut niveau, bien connu dans la région montréalaise, Georges Huard.  Ce Rainman, comme il aime bien se faire appeler, est obsédé par le temps.  Il ne peut s’empêcher de regarder défiler les nombres sur les chronomètres électroniques, les agendas ou les montres.  D’ailleurs il en trimballe sur lui une panoplie impressionnante.  Quand il sent monté une crise de panique, aussitôt il sort un de ses appareils de sa poche pour la regarder inlassablement.  Un jour que je devais le ramasser à la sortie d’un métro et que j’ai été retardé par la circulation, il m’avoua haletant dans la voiture que j’avais exactement 1 133 secondes de retard et que ça l’avais beaucoup indisposé.  Il était clairement dans une phase d’anxiété sévère et il s’est finalement calmé après un bon repas en famille, avec son chronomètre sur la table.

Jean-Francois novembre 6, 2009 à 13:40

Pour ma part quand des pensées répétitives et envahissantes m’empêchent de dormir ou de fonctionner j’écoute de la musique sans arrêt qui meuble mon esprit. La musique est plus efficace quand elle comporte des paroles qui me font réfléchir (chansonnier…) et ça calme mon petit écureuil qui tourne sans arrêt dans ma tête.

Le truc est de sortir, voir un film, se changer les idées et rencontrer des amis, de la famille. Ce n’est pas sain de toujours ressasser les mêmes obsessions…

Laisser un commentaire

 

Previous post:

Next post: