La douleur m’a brisée, la fraternité m’a relevée, de ma blessure a jailli un fleuve de liberté

7 août 2007


Hier soir, nous sommes revenus penauds de la plage où nous avions si hâte d’aller. C’est devant une marée basse et une plage imbaignable que nous nous sommes retrouvés après plus d’un kilomètre de marche. Nous ne pouvions tout de même pas avoir fait tout ce chemin pour rien. Prenant notre courage à deux mains, nous avons enlevé une petite couche de crasse, courageusement accumulée au cours de la journée, sous une douche froide…très froide!

Après une petite promenade nocturne dans le coquet village d’Honfleur, lieu de naissance du célèbre Samuel de Champlain, nous sommes retournés au camping du phare pour une bonne nuit de sommeil.

C’est donc en direction de Caen que nous avons pris la route. Après plus d’une heure à rouler, les cheveux dans le vent et de la musique plein les oreilles, nous avons trouvé une épicerie…enfin!!! Pas de moutarde, pas de gruau, pas de beurre de peanuts, rien, absolument rien de tout cela. Nous soupçonnons cependant que, derrière une étagère, loin des regards indiscrets, se cachait un passage direct menant au célèbre pays imaginaire de Peter Pan puisque c’est seulement 1h30 plus tard que nous avons vu revenir Patricia, notre fée clochette, ressortir de cet endroit intrigant suivi de ses 4 acolytes. Qu’a-t-elle vu? Que sait-elle?

Pour l’après-midi, le Mémorial de Caen nous attendait, avec son exposition multimédia sur ce qu’était la réalité de nos grands-parents qui, en 1944, débarquaient sur les plages normandes pour mettre fin à l’une des guerres les plus meurtrières de l’histoire. Cette exposition traite principalement de la préparation du conflit, de son déroulement et l’après-guerre. Le focus est bien sûr mis sur la bataille de la Normandie, mais on y traite aussi des autres batailles, comme celle de Grande-Bretagne, de Russie et du Pacifique. On y brosse un portrait du soldat typique, des gens qui ont vécu le conflit, des bénévoles, résistants et mêmes des ennemis.

Le clou de l’exposition est un film de 40 minutes, de grande qualité, qui nous explique en détail le débarquement et sa progression. Par des cartes multimédias en 3D on peut vivre le déplacement des divisions blindés américaines, des unités britanniques et canadiennes faces aux troupes SS et leurs Panzers. On peut y voir des films d’époque restaurés montrant une douzaine de villes normandes avant et après la guerre. Saisissant !

C’est maintenant campé à quelques pas du Mont Saint-Michel que je vous écris ces quelques mots. Nous nous préparons à s’y rendre de nuit, à pied comme des pèlerins. Une balade de 60 minutes aller-retour, empreint de spiritualité. Demain nous visiterons ce lieu de culte de fonds en comble.

Gabrielle

Laisser un commentaire

 

Previous post:

Next post: