Comment utiliser l’internet pour obtenir justice contre sa compagnie d’assurance

23 février 2010

Le 5 juin 2009, dans la chronique Le courage d’un combattant, dans nos bagages, je vous avais raconté la mésaventure de mon fidèle ami Raymond Malo, habile canoteur et surtout grand amateur de montagnes, qui lors d’une montée dans l’Himalaya en 2006 a été terrassé par un ACV.  Rapatrié d’urgence de Katmandou à Montréal au coût de plus de 130 000$, sa compagnie d’assurance, Sun Life, a par la suite refusé de rembourser les frais de transports.  Depuis 4 ans Raymond, partiellement paralysé et incapable de retravailler, et sa conjointe France, se battent bec et ongles pour obtenir justice.

Dans les derniers jours,  leur histoire à fait le tour du Canada et du monde, dans une série d’articles publiées à l’origine par The Canadian Press le 18 février et traduit en français 2 jours plus tard. Voici un survol de 35 couvertures de presse (et il en manque!). Prenez quelques minutes pour lire l’article de La Presse.

18 février

20 février

21 février

22 février

SVP faites circuler cette nouvelle dans vos réseaux sociaux pour sensibiliser les gens à ce type d’injustice. Et si vous tombez gravement malade en voyage, rappelez vous que vous n’êtes pas à l’abri de ce genre de décision arbitraire de votre compagnie d’assurance. Votre assureur peut décider de vous faire végéter, seul dans une chambre d’hôpital à l’autre bout du monde, sans aucune autre ressource.

Le 5 juin 2009 je vous avais raconté la mésaventure de mon fidèle ami Raymond Malo, habile canoteur et surtout grand amateur de montagnes, qui lors du montée dans l’Himalaya en 2006 a été terrassé par un ACV. Rapatrié d’urgence à Montréal au coût de plus de 120 000$, sa compagnie d’assurance, Sun Life, a par la suite refusé de payer. Depuis 4 ans Raymond, partiellement paralysé et incapable de retravailler, et sa conjointe France se battent bec et ongle pour obtenir justice.

Dans les derniers jours leur histoire à fait le tour du Canada (et du monde) dans une série d’articles publié à l’origine par la Presse Canadienne. Voici un survol de la couverture de presse

Canadian Press

Presse canadienne

Cyberpresse

Toronto Star

SVP faites circuler cette nouvelle dans vos réseaux sociaux pour sensibiliser les gens à cette injustice et au fait que finalement si vous tombiez malade en voyage, votre compagnie d’assurance vous laissera tomber, pour vous faire végéter dans un hôpital à l’autre bout du monde, sans aucune ressource.

Etienne Denis février 23, 2010 à 07:31

@Benoit : Done. J’ai posté dans facebook et twitter, avec mes commentaires personnels.

@tous les autres : J’ai passé trois semaines avec Raymond durant un voyage de canot dans le Grand Nord, et je peux vous dire qu’il est vraiment un chic type. Qu’il est eu un ACV et qu’il s’en sorte à moitié paralysé est bien la preuve qu’il n’y a pas de justice.

Garamond février 23, 2010 à 15:07

Primo, je trouve que 130,000$ c’est cher pour transporter un patient du Népal à Montréal….
Secundo, j’irais voir «La Facture» et «JE» avec cette triste histoire. Ils font souvent réagir les compagnies qui n’aiment pas passer pour des «cheap» devant un million de téléspectateurs…

Benoit Laporte février 23, 2010 à 17:09

@Garamond: Effectivement le prix d’un avion hôpital est exorbitant. C’est en fait un petit jet de type Challenger qui a une autonomie d’environ 5,000 km, obligeant à de multiples arrêts en cours de route afin de faire le plein. En plus des 2 pilotes, il vous faut au moins un médecin et une infirmière qui veillera à la supervision du patient. C’est ce qui coûte cher…

Pour ce qui est de La Facture, à deux reprises l’émission a refusé ce dossier du fait qu’il ne touchait pas assez de gens. Pourtant la plupart des gens voyagent et possèdent de l’assurance ?

Laisser un commentaire

 

Previous post:

Next post: