Chronique d’un spacieux camper

8 août 2007

Arrêtés à l’entrée d’un charmant camping sans toilettes, nous vidons présentement les peanuts des eaux grises (et brunes…) du camper! Benoît s’amuse comme un petit fou… et nous, nous manquons légèrement d’inspiration pour ce présent article. Par où commencer? Après consensus, par notre balade nocturne d’hier soir. On ne peut passer sous silence la féérie et la splendeur de l’abbaye précairement construite sur le haut du mont St-Michel. Cette forteresse, réel joyaux du Xe siècle, frôle les étoiles de son clocher doré et en impose avec ses hautes murailles. Tout ébaubis* par le spectacle qui s’étalait sous nos yeux, nous avons repris la route du camping en épuisant tout notre répertoire de cantiques scouts pour le plus grand plaisir de notre Gérald national.

Après une nuit paisible, nous avons doucement été tiré du sommeil par la voix mélodieuse de ce même Gérald pour la petite routine du matin : on s’habille, on roule les sacs de couchage qui, semble-t-il, veulent de moins en moins entrer dans leur pochette, puis on déjeune avant de partir à l’aventure. Avec dans nos sac à dos les sublimes sous-marins du tout aussi sublime Alexandre. Nous étions prêts (les scouts le sont toujours de toute façon) et la journée à explorer le mont St-Michel et son abbaye s’est magnifiquement déroulée. Alexandre a séduit les vendeurs d’armes médiévaux, on a rencontré des Montréalais et des Hollandais, écouté les chants grégoriens, retrouvé Pierre que l’on a facilement échangé contre nos otages québécois et hollandais, savouré nos lunchs faits avec amour, un peu dépensé et beaucoup photographié.

C’est la cervelle remplie de ces images à couper le souffle que nous sommes repartis sur les charmantes routes côtières de la Bretagne, sans oublier de vider les eaux usées avant de prendre la route.

La boucle est donc bouclée… nous nous baladons présentement au bord de l’océan, en admirant les plages. La marée basse a laissé les barques de pêche des villageois échouées un peu partout sur la grève derrière laquelle les maisonnettes se laissent admirer sous leurs splendides toits de chaume. Les routes étroites bordées de verdures sont peut-être un tantinet dangereuse, mais elle nous offre un décor bucolique ravissant! Nous vous laissons donc nous envier depuis le nouveau continent sans plus de détails, car les routes sont sinueuses et les bébelles électroniques de Benoît volent de tous bords dans le camper… Nous vous promettons d’autres nouvelles sous peu!

Maryse et Amélie

*Juste pour Cynthia 😉 , pour qui l’ignore (la majorité) ça veut dire: Épater, surpris…

Stéphanie Côté août 8, 2007 à 16:34

Salut… J’espère que vous passer un bon voyage…

Un petit mesage court a alex…Stp écrit-moi vite car il faut réellement que je te parle c’Est que trop urgent….

Merci et bon voyage!!! 🙂

Carole-Ann août 8, 2007 à 18:37

Salut a tous!
Un petit coucou pour vous dire de passer un beau voyage!
Et un p’tit message a Cyn .. On a gagné 7 a 0 notre game du 8 aout. Je reviendrai pour les résultats du tournoi et des autres matches!
Jvous Aimeeees!!!
Des bisous de Danielle! oxoxo
Et bien plus de Caro^^

Laisser un commentaire

 

Previous post:

Next post: