Qui a peur du grand méchant loup?

24 mars 2010

On connaît tous les histoires effrayantes, dignes des contes de Perreault, concernant les loups.  En fait le loup est un animal assez pacifique, qui fuit l’homme et que l’on ne voit que très rarement.  Je vous raconte ici une histoire vécue il y a quelques semaines, à quelques mètres de mon havre forestier, dans les hautes terres de la Matawinie. Avec photos à l’appui – cœurs sensibles s’abstenir!

Mes premières rencontres avec le Big Bad Wolf

Je me souviens d’avoir vu mes premiers loups chez un grand oncle, en hiver, dans une grange de Ste-Élisabeth, dans Lanaudière.  C’était au milieu des années 60, où l’on pratiquait encore l’extermination systématique de ces canidés, jugés dangereux pour le bétail et la chasse. Dans ce hangar délabré, suspendu au dessus de ma petite personne, se balançait une cinquantaine de ces bêtes gelées.  Spectacle saisissant pour un gamin de la ville.

Ma deuxième rencontre eu lieu une nuit, à la fin des années 70.  Avec une copine, je marchais en raquette en forêt, pour me rendre à mon chalet quand j’entendis un hurlement à proximité.  Je rassurai ma nouvelle conquête, en lui confiant courageusement « Ce n’est que le chien perdu d’un villégiateur ».  Après une longue absence, les loups étaient de retour…

L’automne dernier à la brunante, pendant que je travaillais à l’extérieur de mon havre forestier, j’entendis à plusieurs reprises des échanges de hurlements entre meutes de loups, provenant des montagnes environnantes.  Une symphonie d’une poignante beauté.  Du fait de l’abondance de gibiers, pas de doute, plusieurs meutes se sont installées dans les environs.

Quelques statistiques

Dès le 19e siècle au Québec,  on offrit des primes aux paysans pour chaque loup tué.  Ce programme de contrôle durera jusqu’en 1971. En 1959 seulement, un total de 1 647 loups ont été tués.  En 1967, la récolte fut de 850 loups. Après sa presque disparition, on estime en 2009, la population du loup au Québec à environ 7 000 individus.  Cette population est comparable à celles des autres régions du Canada  (Ontario 9 550, TNO 9 550 ou CB 8 100).  C’est bien peu pour nos 600 000 caribous,  276 000 chevreuils,  86 000 orignaux ou 60 000 ours du Québec. ¹

Au États-Unis, avant la campagne d’extermination, la population de loups s’élevait à environ 400 000 individus.  À la fin des années 60, on en dénombrait moins de 1 000. ²

Un travail militaire

Tout ce préambule pour vous raconter cette anecdote vécue, il y a quelques semaines, près de chez moi.  En circulant sur un lac, un ami motoneigiste découvre une carcasse d’orignal au milieu du plan d’eau gelé.  En s’approchant, il aperçoit des traces de sang et note un trou béant au ventre de l’animal.  Il était manifeste que notre élan avait récemment été vaincu par une meute de loups, suite à une longue course sur la glace molle où la bête s’enfonçait à chaque pas.  Le motoneigiste avait probablement dérangé les invités au festin.

Le lendemain, d’autres badauds se déplacèrent pour voir la bête mais surprise! celle-ci avait été presqu’entièrement débitée par la meute.  Plusieurs centaines de livres de viande englouties en quelques heures. Comme on peut le constater sur les photos, la plupart des os tendres ont été broyés par leurs mâchoires puissantes, laissant seulement les os de la colonne vertébrale, la maxillaire et les grand os des pattes…  On peut aussi noter la quantité impressionnante de poil autour de la bête. Il s’agirait probablement d’un jeune mâle d’au plus un an, du fait qu’il porte de petites cornes sur la tête.

Quelques lectures pour en savoir plus sur ce noble prédateur


1. Historique du contrôle du loup au Québec – du site Parcours le monde

2. La population du loup dans le monde – site Revancheduloup.over-blog.com

3. Comportement des meutes de loups – site Grand Québec

4. Répartition de la population de loup au Québec – Fapaq 2002 (pdf 1.1 Mo)

.

Garamond mars 26, 2010 à 06:52

Je n’ai jamais compris cet acharnement à tuer ce noble animal.
Un récent article dans National Geographic nous donne des chiffres éloquents: les coyotes tuent cent fois plus de bétail que les loups !
Le loup est une espèce en danger; cessons de le tuer systématiquement.

Laisser un commentaire

 

Previous post:

Next post: