Chronique de l’Hexagone (ou comment survivre à nos cousins)

14 août 2007


Voici de façon un peu désorganisée mes réflexions à la faveur de 9 jours en sol breton et français.

Les toilettes
Les français ont beaucoup contribué à faire évoluer l’humanité au cours des derniers siècles. Nous leur devons entre autres le code civil, le système métrique, la démocratie, la déclaration des droits de l’homme et le champagne. Malheureusement dans la plupart des lieux où nous avons séjourné, cette évolution s’arrête à la toilette turque. Lorsque tu es obligé de t’y prendre comme les hommes des cavernes pour parachever tes obligations intestinales, il y a de graves lacunes sur le plan de l’évolution globale de cette société. Si jamais tu réussi à trouver un cabinet d’aisance moderne, ils ont eu la brillante idée d’ôter le couvercle pour que tu t’en serves tout de même comme les turcs. Et le papier hygiénique, le savon et le papier à main, oubliez les, ça n’a pas encore été inventé ici. Si vous voulez de bonnes toilettes, vous devez payer le gros prix. Je sais maintenant ce que veux dire VC, ça veut dire « Va c… »

La nourriture
Voici mon hit-parade sur la nourriture :

Ce que j’aime :
– la baguette de pain à 40 centimes (55 cents)
– le vin à 80 centimes ($1.10). Il goute un peu l’eau, mais quand même bon…
– tous les fruits de mer sont très abordables (moules, huitres, crevettes)
– la saucisse n’est pas chère et très goûteuse
– le Nutella 500mL est à 1 euro (1,40$)

Ce que j’aime moins :
– les viandes rouges à des prix exorbitant
– le lait est cher et le UHT imbuvable
– le pain tranché est souvent de piètre qualité
– aucun de nos produits d’origine British n’est disponible comme le bacon, la moutarde, le gruau, la crème de blé, le ketchup Heinz et le beurre de pine…

Les femmes françaises
La gente féminine française est souvent bien habillée, bien mise, mince et racée. Même les femmes de plus de cinquante ans sont attrayantes et prennent soin d’elles. On peut distinguer facilement les nord-américaines ou britanniques des françaises dans un musée ou sur la plage. Par contre, nous remarquons tout de même un certain laisser aller sur la pilosité. De plus Gilbert, à l’œil de lynx, a remarqué qu’elles ont un nez un peu trop pointu.

Le système routier
En général, malgré ce qu’on peut en dire, les français conduisent très bien sur les autoroutes. Est-ce seulement parce qu’ils sont avec leurs familles pendant les vacances qu’ils conduisent de façon civilisée ? Rarement je me suis fait coller aux fesses comme ça arrive souvent chez nous. Les français ont la mauvaise habitude de faire passer les rues secondaires de deux voies à une voie à l’aide de trottoirs plus larges, sans raison logique. Les seuls chauffards des routes de France sont les motards. Nous remarquons très peu de présence policière. Et les passages cloutés sont généralement respectés par les automobilistes et si tu t’avise de ne pas les respecter, tu a droit à des regards inquisiteurs.

Les jeunes et le sommeil
Du fait que les jeunes se couchent relativement tard, ils veulent tous dormir le jour pendant que nous roulons dans le camper et le minibus. J’ai donc de la difficulté à recruter un copilote qui pendant 4 à 5 heures par jour m’accompagnera inlassablement. Par contre, j’ai déniché une perle rare qui m’endure, et de qui je tolère les ordres, c’est-à-dire Alexandre dit Le Grand.

Le copilotage
Voici un texte écrit par mon copilote de confiance : « La vie d’un copilote est ardue et pleine de rebondissements. Le stress fait parti de notre fardeau quotidien. Il nous faut endurer les sautes d’humeur et, pire encore, les blagues de Benoit. Les villes et villages sont notre calvaire. La carte de la région n’indique pas les subtilités routières de ces infimes parties du monde. Bien qu’il y ait quelques pancartes pour indiquer la localisation des villes, l’unique façon sûre de s’orienter est l’instinct. Les autoroutes sont les seuls lieux de repos que nous pouvons espérer. Heureusement, même en cas d’erreur, il y a toujours la possibilité de se rattraper. « Tous les chemins mènent à Rome…Il y en a juste des plus long que d’autres », dit souvent Benoit. Finalement, même si une journée comme copilote n’est pas de tout repos,
Le plus beau des réconforts,
C’est d’arriver à bon port,
Avant que la nuit ne soit tombée,
Sans que Benoit ne m’ait égorgé. »

Les maisons bretonnes
Les chaumières bretonnes possèdent un style unique….Deux cheminées à chacune des extrémités, trois lucarnes au sud, aucune fenêtre au nord, toit de chaume (plus rare) ou d’ardoise tenues par d’étranges crochets de métal. Je suis toujours fasciné par ces magnifiques demeures et planifie même de refaire mon chalet avec un style breton (svp ne pas faire lire ce texte à mon épouse). Les français protègent leur patrimoine architectural afin d’éviter les gros centre commerciaux à la nord-américaine et proscrivent la construction de tours à appartements dans les stations balnéaires.

Qu’en est-il de notre itinéraire ?
Dès notre départ de Bénodet, nous apportons des modifications à l’itinéraire de départ. Nous décidons de concentrer deux journées en une seule afin de pouvoir visiter au moins un des réputés châteaux de la Loire. Voici donc notre nouvel itinéraire : Départ de Bénodet, dîner à Port-Louis, port situé au sud de Lorient, qui à l’époque de la Renaissance, servait de première défense contre leurs ennemis. Coucher à Quiberon (prononcer Quibron, sans « e »). Cette presqu’île offre le dépaysement des stations balnéaires de luxe, avec le cachet breton. Elle possède de magnifiques plages, un centre-ville animé et une vue fantastique sur la mer. Départ de Quiberon et lunch au château de Chambord. Visite du château en d’après-midi et retour vers Chartres où nous planifions visiter la cathédrale demain avant de rendre le camper en après-midi. Demain Paris, Paris ville lumière, Paris qui ne dort jamais.

Soyez aux aguets pour tout connaître de notre périple et des rebondissements de notre futur campement à Pigalle…

Benoit et la précieuse collaboration d’Alexandre, le copilote poète

Pat août 14, 2007 à 07:16

Vous devriez approfondir les recherches car nos supermarchés sont fournis en produits d’orgiine anglaise et le ketchup fait partie des produits de consommation courante 😉
pour ce qui est des toilettes, il est sur que ceux que l’on trouve sur les bords de routes ne sont pas les plus confortables mais il faut avouer qu’au moins, on les trouve régulièrement et facilement tout au long de n’importe quel trajet.
Une bonne nouvelle destinée à Benoit: google a validé le widget 🙂

Streetlight Manifesto août 14, 2007 à 14:42

Salut tlm !

Message pour Maryse : Tu m’avais demander de supplier tes parents pour que je puisse venir à l’aéroport, mais ils m’ont dit que se sont ton parrain et ta marraine qui vont aller te chercher, alors dsl ! =S
Entk jespère que tu vie ton voyage breton à 100% ! Je taime et j’mennui 😉 !

Sam xxxxxxx

P-E août 14, 2007 à 15:42

Un beau bonjour à vous tous! C’est bien agréable de vous lire! Je reconnais ma petite soeur Gab dans ses talents de négociatrice et revendicatrice obstinée. Je n’ai pas encore trouvé d’autres moyens de la contrer à part que de lui donner raison! Hihi! Non bien sûr j’ai mes trucs mais je les garde secrets. Bon je vous souhaite une belle fin de voyage et un petit bonjour spécial pour Gab!

P-E

Fagnant Rousseau août 15, 2007 à 07:10

Cher M. Laporte,

Il paraît que « Même les femmes de plus de 50 ans sont attrayantes et prennent soin d’elles »… Saviez-vous que si une telle affirmation avait été prononcée de la bouche même de Mario Dumont au Québec, cela aurait généré des représailles interminables? Vous faites bien le brave de l’autre côté de l’océan… En tant que Québécoise pure laine de 50 ans, j’ai discuté de la question avec mon époux et nous nous sommes … beaucoup amusés… Merci d’écire avec autant d’audace, de style et de couleur! Vous lire est un réel plaisir!

Bonne fin de voyage et gros bisous à Maryse!

Ginette Fagnant

P.S. : Demandez à ces longs nez pointus leur recette et vous ferez fortune à votre retour!

Laisser un commentaire

 

Previous post:

Next post: