Parce que toute bonne chose a une fin…

23 août 2007

Je serais surprise d’apprendre que bien des gens ont lu ce dernier message puisqu’à ce jour, tout le monde est revenu à bon port, tout le monde s’est remis du décalage horaire et bon nombre d’entre nous ont retrouvé leur train-train quotidien. Ce blog n’a donc plus grand intérêt pour nos habituels visiteurs. Pourtant, un voyage ne se termine pas au moment où l’avion touche terre. Il y a tant à dire, à faire, à se remémorer. L’énergie et l’ambiance qui se crée dans un périple comme celui-ci est inexpliquable. On ne peut pas comprendre ce sentiment tant et aussi longtemps qu’on ne le vit pas personnellement. Pourtant il fait bon en parler et c’est un peu le but de cet article qui clôturera peut-être le convoité blog de ce voyage tant attendu.

Vivre 24h/24h avec 13 compagnons pendant 15 jours, on ne peut pas se l’cacher, c’est essouflant! On s’aime, on se déteste, on s’admire, on se tappe sur les nerfs, on rit, on pleure. En 2 semaines, on passe par tous les états d’esprit possible et inimaginable. Cette intensité, quelle soit psychologique ou physique, elle nous épuise! Je peux vous dire que les derniers jours n’ont pas été faciles. Chacun avait hâte de retourner à la maison, de revoir sa famille, sa blonde, ses amis. Pourtant, en ce qui me concerne, lorsque je suis retourné chez moi, que j’ai salué un peu mes amis et ma famille, je n’avais qu’une seule envie: revoir ton le groupe et passer encore un peu de temps avec eux. Nous avons partagé des moments mémorables que nous ne voulons pas oublier et c’est la présence du groupe qui me donne l’impression que rien ne s’effacera.Bref, ce sentiment d’amitié qui s’est créé, autant entre les jeunes qu’avec les animateurs, est la preuve que nous formons un groupe solidaire, uni et ouvert d’esprit.

Il va sans dire que cette expériance n’aurait pu être possible sans le temps et l’engagement de nos animateurs dévoués. Aucun mot n’est assez fort pour exprimer la reconnaissance que nous avons envers eux. Eux qui ont cru en nous, eux qui nous ont poussés à persévérer, eux qui jusqu’au dernier moment nous ont supportés avec nos idées folles de périple africain, eux qui sans compter nous ont tant donné. MERCI! Ce petit mot qui parait tellement simple, mais pourtant tellement sincère nous vous l’offrons mille fois encore.

C’est donc la tête pleine de souvenirs, le coeur rempli d’amitiés et un goût de l’aventure dans l’âme que nous revenons à la maison. Et n’oubliez jamais que même si toute bonne chose a une fin, il n’est jamais trop tard pour recommencer encore et encore…
Je vous dit donc…à tout de suite!

Gabrielle (Une pionnière épanouïe)

Anonymous août 23, 2007 à 17:01

Je n’aurais jamais su aussi bien dire!

Simon

Anonymous août 24, 2007 à 19:08

C’est vrai qu’on a vécu beaucoup de chose les 14 ensembles. Si on proposerais la même chose demain matin je dirais oui sans hésité.

Chloé

Anonymous août 25, 2007 à 21:23

Assez intense comme texte, ma belle Gabrielle. je pense tout comme toi. Je suis encore tout retourné de mon camp et il laissera des traces indélébiles dans ma mémoire, même si ce n’était pas mon premier BBQ. Mais ce plat cuisiné était le probablement un des plus délectable…

Benoit

Scouts 148e Notre-Dame-des-Champs septembre 27, 2007 à 17:46

HA que de souvenirs !

marianne cartier septembre 17, 2013 à 16:28

Bonjour,

Je travaille présentement sur une nouvelle émission qui a pour titre Bad Trip / Mésaventures. Une émission qui raconte des mésaventures de voyage. Je suis à la recherche de candidats pour qui leurs vacances, leur voyage, s’est transformé en mésaventure. Ils ont vécu une malchance, une péripétie, le voyage est devenu stressant… Mais l’histoire s’est quand même bien terminée.

Connaissez-vous des candidats potentiels?

Merci,

Marianne Cartier
514-731-4242 #210
CMJ Productions inc.

Laisser un commentaire

 

Previous post:

Next post: